Child pages
  • Guide de démarrage
Skip to end of metadata
Go to start of metadata

Table des matières

Guide de démarrage pour PrestaShop 1.4

Que vous soyez expert informatique ou grand débutant, la solution de commerce en ligne PrestaShop™ vous permet de lancer n'importe quel type de boutique en ligne.

Étant donné que PrestaShop peut être utilisé à partir de n'importe quel ordinateur disposant d'un navigateur Web standard, vous pouvez gérer votre boutique depuis n'importe où dans le monde, à partir du moment où vous avez accès à Internet. Mettez à jour votre page d'accueil, ajoutez de nouveaux produits, vérifiez l'état d'une commande – tout ce dont vous avez besoin, c'est vos codes d'accès PrestaShop.

Ce guide de démarrage vous montrera comment :

  1. vérifier que votre serveur dispose des prérequis techniques ;
  2. installer PrestaShop sur votre hébergeur Web ;
  3. mettre à jour PrestaShop vers la dernière version ;
  4. désinstaller PrestaShop.

Vous pouvez télécharger notre présentation PowerPoint présentant la mise à jour pas à pas :

Prérequis techniques

Avant de télécharger ou d'installer quoi que ce soit, vous devez trouver un hébergement pour votre boutique PrestaShop. Cela signifie que ses fichiers doivent être placés sur un serveur Web. Il se peut que vous disposiez déjà d'un serveur personnel, mais il est plus probable que vous disposez (ou disposerez bientôt) d'un contrat chez un hébergeur web, qui vous proposera en échange une place sur leurs serveurs.

Vous pourriez également être intéressé par un nom de domaine pour votre boutique. De nombreux hébergeurs web proposent un nom de domaine gratuit pour chaque compte créé, mais vous pouvez également en acheter un directement dans un bureau d'enregistrement (ou "registrar").

PrestaShop peut héberger votre boutique directement sur nos propres serveurs ; veuillez consulter notre site PrestaBox pour obtenir des précisions sur nos tarifs pour un service d'hébergement sécurisé et bon marché. C'est la solution recommandée pour lancer une boutique sans ne devoir faire aucune manipulation technique, ou si vous vous y connaissez peu en matière d'Internet et d'ordinateurs. Bien entendu, nous nous chargeons d'installer et de mettre jour PrestaShop pour vous.

L'hébergement que vous choisirez doit obligatoirement disposer des composants suivants :

  • Système : Unix, Linux ou Windows. Nous recommandons Unix.
  • Serveur Web : Apache Web Server 1.3 ou une version suivante.
  • PHP 5.2 ou plus. (Il se peut que vous ayez à activer PHP 5 sur votre hébergement, voir ci-dessous.)
  • MySQL 5.0 ou plus.
  • Au moins 32 Mo de RAM sur votre serveur (64 Mo pour être à l'aide, plus il y en a, mieux c'est)

PrestaShop peut fonctionner avec PHP 5.1.x, mais les versions inférieures à la 5.2 ont des bugs au niveau de certaines fonctionnalités, notamment pour la gestion des fuseaux horaires.
PrestaShop peut également fonctionner avec le serveur IIS 6.0 de Microsoft, et Nginx 1.0 ou plus.

Pour plus d'information, veuillez consulter notre guide pour les administrateurs système.

Mettre en place un environnement local

Ce guide d'installation est écrit principalement à destination des utilisateurs souhaitant installer PrestaShop sur un serveur web.

Mais vous pourriez vouloir l'installer sur votre propre ordinateur, soit pour tester PrestaShop avant d'investir dans un serveur et un nom de domaine, soit pour personnaliser votre boutique dans votre coin avant d'envoyer les modifications sur l'installation de PrestaShop que vous auriez faite en ligne. Dans ce cas, vous n'avez pas besoin d'un nom de domaine ou d'un hébergeur (pour le moment)

Pour installer n'importe quelle application web localement, il faut avant tout installer l'environnement adéquat, à savoir un serveur web comme Apache, l'interpréteur du langage PHP, un serveur de base de données MySQL, et idéalement l'outil d'administration phpMyAdmin. Ils sont fréquemment regroupés dans des packages AMP: Apache+MySQL+PHP et le système d'exploitation, ce qui donne WAMP (Windows+Apache+MySQL+PHP), MAMP (Mac+...) et LAMP (Linux+...). Étant donné que les tous les éléments de ces packages sont open-source, ceux-ci sont la plupart du temps gratuits.

Il va falloir être un peu technique. Par chance, ces packages s'installent très facilement, mais cela ne vous évitera pas complètement de devoir faire des réglages à la main ici ou là, mais ils vous simplifieront grandement la tâche. Voici une sélection de quelques installeurs AMP gratuits:

Choisissez l'installateur qui vous convient le mieux, lancez-le, et assurez-vous bien que tout ce qu'il a installé fonctionne avant de passer à la suite de ce tutoriel d'installation de PrestaShop :

  • Le serveur Web doit fonctionner. Vous devez pouvoir y accéder depuis votre navigateur, en tapant "127.0.0.1" dans la barre d'adresse. 127.0.0.1 est l'hôte local (localhost), donc votre ordinateur: il s'agit d'une adresse de bouclage qui renvoie votre navigateur vers tout serveur local. Dans les faits, 127.0.0.1 et localhost sont synonymes: ils sont interchangeables dans la barre d'adresse de votre navigateur.
  • Le serveur de base de données doit fonctionner. Toutes vos données sont stockées dans MySQL. Le package AMP doit vous donner un indicateur clair d'état de MySQL.
  • L'outil phpMyAdmin doit être accessible. Il s'agit de l'application web qui vous aidera à gérer vos données stockées dans MySQL. Son emplacement dépend du package AMP que vous avez choisi: il peut se trouver à l'adresse http://127.0.0.1/phpmyadmin (XAMPP, WampServer, MAMP), 127.0.0.1/mysql (EasyPHP), ou même une autre adresse locale. Vérifiez la documentation de votre package – il se peut même qu'il dispose d'un bouton phpMyAdmin qui ouvrirait directement la bonne adresse dans votre navigateur.

Une fois que vous avez vérifié que le package fonctionne correctement et que tous ses éléments sont lancés, il vous faut trouver le dossier racine. Il s'agit du dossier local où vous devrez placer vos fichier, et il peut se comparer au dossier racine de votre serveur en ligne, sauf que son contenu sera accessible via l'adresse 127.0.0.1 (ou localhost). L'emplacement effectif de ce dossier sur votre ordinateur dépend totalement de votre package AMP, et peut être personnalisé :

  • XAMPP: C:\xampp\htdocs
  • WampServer: C:\wamp\www
  • EasyPHP: C:\easyphp\www
  • MAMP: /Applications/MAMP/htdocs/

Enfin, vous devez connaître vos identifiants MySQL, ce afin d'installer PrestaShop. La plupart des packages utilisent un nom comme "root" avec un mot de passe vide. Lisez bien la documentation de votre package.

Maintenant que tout est en place et fonctionne, vous pouvez poursuivre la lecture du présent guide d'installation pour PrestaShop, en gardant bien en tête que les fichiers ne doivent pas être mis en ligne via FTP sur un serveur, mais simplement déplacés dans le bon dossier sur votre machine.

Installer PrestaShop

Télécharger et décompresser l'archive de PrestaShop

Vous pouvez télécharger la dernière version de PrestaShop 1.4 à cette adresse : http://www.prestashop.com/fr/versions-developpeurs. Vous trouverez sur cette page les archives de toutes les versions précédentes de PrestaShop, conservées pour des raisons historiques.

Trois sections se présentent à vous :

  • la dernière version de PrestaShop (la 1.5.4.1, au moment d'écrire ces lignes) : une version stable, adaptée à tous les types de sites.
  • Un lien vers le dépôt Github, où vous trouverez les codes sources de PrestaShop, et pourrez participer à son développement. Les fichiers du dépôt sont en développement constant, et ne sont disponibles que pour faire des tests, PAS pour vos boutiques en production. A utiliser à vos risques et périls.
  • La liste des versions précédentes : de PrestaShop 0.9.7 à la dernière version de la branche 1.5.

Nous vous recommandons fortement de ne pas essayer la version de développement de Github si vous ne souhaitez pas essuyer les plâtres de la phase de développement !

Allez dans la section "Version publiée précédemment", ouvrez la ligne "PrestaShop 1.4" en cliquant dessus, et cliquez sur le lien "Télécharger" de la dernière version.

Votre navigateur vous proposera de télécharger un fichier : enregistrez l'archive sur votre ordinateur (sur votre Bureau, par exemple). Vous devriez obtenir un fichier nommé "prestashop_1.4.11.zip" (ou un nom équivalent, en fonction du numéro de version).

Le fichier téléchargé est une archive Zip, c'est à dire un fichier contenant l'ensemble des fichiers de PrestaShop sous forme compressée. Avant de passer à la suite, vous devez décompresser cette archive. Si votre système d'exploitation ne reconnaît les fichiers Zip nativement, vous pouvez télécharger et installer un outil gratuit, tel que 7-zip.

Extrayez donc le contenu de l'archive à un emplacement de votre disque dur que vous retrouverez facilement (par exemple, sur le Bureau). Ne mettez pas l'archive Zip en ligne sur votre serveur.

Mettre PrestaShop en ligne

A cet instant, vous devriez disposez d'un espace sur un hébergement Web, et un dossier sur votre Bureau contenant les fichiers décompressés de l'archive PrestaShop. La présente étape va vous faire envoyer ces fichiers sur cet hébergement. Cette opération se pratique à l'aide d'un client FTP (en).

Installer et configurer votre client FTP

FTP est l'acronyme de "File Transfer Protocol", ou "protocole de transfert de fichiers". FileZilla est l'exemple d'un excellent client FTP, par ailleurs gratuit. Téléchargez-le est installez-le. A noter, ne télécharger pas FileZilla Server, mais uniquement FileZilla Client !

Une fois FileZilla installé, vous devrez le configurer pour qu'il dispose des paramètres d'accès à votre site, qui vous ont été envoyés par votre hébergeur. Si ce n'est pas le cas, demandez-leur – ou vérifiez votre dossier de courriers Spam (smile)

Vous avez simplement besoin des paramètres suivants :

  • un hôte ou une adresse IP : l'emplacement du serveur FTP de votre hébergement
  • un identifiant : votre nom d'utilisateur, qui vous est unique.
  • un mot de passe : la mesure de sécurité obligatoire.

Lancez FileZilla et ouvrez son Gestionnaire de Sites. Vous pouvez le faire de 3 manières :

  • Faire la combinaison de touches Ctrl-S.
  • Cliquer sur l'icône "Ouvrir le Gestionnaire de Sites", en haut à gauche.
  • Ouvrir le menu "Fichier", et sélectionner l'option "Gestionnaire de Sites".

Une fenêtre s'ouvre alors.

Pour ajouter votre hébergement au Gestionnaire de Sites :

  1. Cliquez sur le bouton "Nouveau Site". Une nouvelle entrée sera créée dans la liste de sites. Donnez-lui un nom pertinent.
  2. Sur le côté droit, dans l'onglet "Général", saisissez les paramètres fournis par votre hébergeur : hôte, identifiant, mot de passe. Vous ne devriez pas avoir à changer d'autres paramètres, sauf si votre hébergeur vous le demande.
  3. Une fois tous les champs correctement remplis, cliquez sur le bouton "Connexion". Non seulement cela enregistrera votre site, mais cela vous connectera également à votre compte, afin que vous puissiez vérifier que tout fonctionne correctement.

Mettre vos fichiers en ligne

Maintenant que vous êtes connecté à votre hébergement, il est temps de transférer les fichiers de PrestaShop de votre ordinateur vers votre serveur.

Dans FileZilla (ou n'importe quel autre client FTP), trouvez le dossier contenant les fichiers de PrestaShop sur votre disque dur. Gardez-le à portée de main.

Dans la section "Site distant" (à droite), naviguez vers l'emplacement où vous souhaitez que PrestaShop se trouve (la racine du domaine, un sous-dossier, un sous-domaine...). Cela peut grandement changer, en fonction de votre hébergeur et de vos envies :

  • Votre hébergeur :
    • Certains hébergeurs peuvent vous faire mettre vos fichiers dans un dossier particulier, par exemple /htdocs, /web, /public_html, /www, /votrenomdedomaine.com, etc.
    • D'autres hébergeurs peuvent simplement avoir un serveur FTP qui vous connecte d'emblée à la racine du domaine
  • Vos envies :
    • Si vous voulez que votre boutique soit la pièce centrale de votre domaine (par exemple, http://www.exemple.com), envoyez les fichiers de PrestaShop à la racine de l'espace FTP (qui peut dépendre de votre hébergeur).
    • Si vous voulez que votre boutique soit contenue dans un sous dossier de votre domaine (http://www.exemple.com/boutique), vous devez d'abord créer ce dossier par le biais de FileZilla (faites un clic-droit et choisissez "Créer un dossier"), puis envoyez les fichiers dans ce dossier.
    • Si vous voulez que votre boutique soit contenue dans un sous-domaine de votre domaine (http://boutique.exemple.com), vous devez d'abord créer ce sous-domaine au travers de l'administration de votre hébergeur. Lisez la documentation de votre hébergeur ; parfois il suffit de créer un dossier avec FileZilla... Une fois créé, rendez-vous sur le dossier du sous-domaine, et placez-y les fichiers de PrestaShop.

Dans la section gauche de FileZilla, vous devriez maintenant disposer du dossier décompressé de PrestaShop, et dans la section de droite, l'emplacement de destination. Si vous ne l'avez pas déjà fait, mettre en ligne les fichiers est simple : sélectionnez l'ensemble des fichiers et dossier du dossier local (utilisez Ctrl-A), et au choix, faites soit un glisser/déposer de ces fichiers vers le dossier distant, soit faites un clic-droit sur cette sélection et choisissez "Envoyer".

Après quelques minutes, tous les fichiers et dossiers de PrestaShop seront en ligne. Super !

Créer une base de données pour votre boutique

Avant de continuer d'installer votre boutique, vous devez faire en sorte que votre serveur MySQL dispose d'une base de données prête à stocker les données de PrestaShop, et si ce n'est pas le cas, vous devez en créer une. Cela peut se faire à l'aide de l'outil phpMyAdmin, qui devrait être fourni sur votre hébergement Web (lisez la documentation de votre hébergeur). Connectez-vous y à l'aide de votre identifiant, fourni par votre hébergeur. Vous devriez pouvoir y accéder à l'aide d'une adresse Web standard, liée à votre domaine ou à votre hébergeur.

Dans la colonne de gauche, vous pouvez voir les bases de données existantes. Certaines ne doivent pas être touchées, car elles sont utilisées soit par phpMyAdmin, soit par votre hébergeur : phpmyadmin, mysql, information_schema, performance_schema et autres. Lisez la documentation de votre hébergeur pour si l'une d'entre elles peut être utilisée comme base de données par défaut.

Dans tous les cas, vous pouvez créer une nouvelle base de données à l'aide du formulaire qui se trouve au centre de la page, "Créer une base de données". Saisissez simplement un nom unique, et cliquez sur "Créer". Le nom de la base de données sera ajouté à la liste sur la gauche. Vous pouvez aussitôt l'utiliser pour stocker les données de PrestaShop.

Certains hébergeurs préfèrent que leurs utilisateurs utilisent un panneau de contrôle, tel que cPanel, Plesk ou leur propre panneau. Assurez-vous de bien lire la documentation à propos de l'utilisation de MySQL, et créez une base de données pour votre boutique en suivant leurs indications spécifiques.

Lancer l'auto-installeur

Vient maintenant le moment où toutes les pièces du puzzle s'assemblent : l'installation de PrestaShop.

Le processus d'installation est assez simple, vu qu'il est pris en charge par l'auto-installeur de PrestaShop. Pour le lancer, ouvrez simplement l'adresse de votre installation de PrestaShop dans votre navigateur : le script se lancera automatiquement après avoir détecté que PrestaShop n'est pas déjà installé. A partir de là, vous n'avez qu'à lire et cliquer.

Première étape : la page d'accueil

Cette page vous fait une présentation rapide du processus d'installation.

  1. Sélectionnez la langue dans laquelle vous voulez que l'installateur s'affiche.
  2. Indiquez si vous préférez installer ou mettre à jour PrestaShop (si c'est votre première fois, vous ne pouvez faire qu'une installation).
  3. Lisez la licence de PrestaShop (Open Software License 3.0), et acceptez-la.

Pour passer à l'étape suivante, vous devez cliquer sur "J'approuve les termes et conditions du contrat ci-dessus.", puis sur "Suivant". Si vous n'acceptez pas explicitement la licence, vous ne pouvez pas installer PrestaShop.

Deuxième et troisième étape : compatibilité et configuration système

Cette deuxième page réaliser une vérification de l'ensemble des paramètres serveur de votre hébergeur, et si elle ne trouve rien, vous emmène directement à la troisième étape.

Si un problème survient, l'installateur vous arrête à la deuxième étape, vous permettant de voir quels sont les détails techniques qui ont besoin d'être réglés, que ce soir la configuration de PHP ou la mise à jour des droits d'accès aux fichiers.

Là où la correction de la configuration de PHP ne peut être faite qu'au cas par cas en fonction de votre degrés d'accès à votre serveur, et ne peut donc être expliqué ici, la mise à jour des droits d'accès au fichier peut plus facilement être expliquée. Cela suppose que vous ayez accès à vos fichiers distants, et donc que vous utilisiez un client FTP (comme FileZilla).

Connectez à votre compte sur le serveur via votre client FTP, naviguez jusqu'au dossier de PrestaShop, et trouvez les dossiers qui ont été indiqués par l'installateur comme ayant des droits d'accès mal configurés.

CHMOD

L'action de modifier les droits d'accès d'un fichier ou d'un dossier sur un système Unix/Linux est appelée un "CHMOD", d'après le nom de la commande utilisée. Vous trouverez une explication complète sur le CHMOD et les permissions à cette adresse.

Certains hébergeurs peuvent vous imposer de faire un CHMOD 777, même si cela n'est pas recommandé pour des actions autres que ponctuelles. Si vous devez passer en 777 afin d'installer PrestaShop, assurez-vous de revenir à un réglage plus sûr (775, 755 voire 644) une fois que vous avez terminé l'installation

Dans tous les cas, grâce à FileZilla (idem pour la plupart des autres clients FTP), vous pouvez facilement modifier les permissions de manière graphique : une fois que vous avez trouvé un fichier ou un dossier requérant une telle modification, faites un clic-droit dessus depuis le client FYP, et dans le menu contextuel, choisissez "Droits d'accès au fichier". Une petite fenêtre s'ouvrira alors.

En fonction de votre configuration serveur (sur laquelle vous n'avez pas toujours la main), vous devrez avoir les deux colonnes "Lire" et "Exécuter" de cochées, et avoir au moi les lignes "Propriétaire" et "Groupe" de la colonne "Écrire" de cochées. Certains hébergeurs peuvent vous obliger à avoir la case "Ecrire" de la colonne "Publique" de cochée, mais soyez prudent : laisser n'importe qui modifier vos fichiers n'est pas vraiment une bonne idée.

Pour les dossiers nécessitant que les permissions soient appliquées de manières récursives, cochez la case "Récursion dans les sous-dossiers".

Vérifiez régulièrement vos modifications en relançant le vérificateur de compatibilité de l'installateur : cloquez sur "Revérifier" aussi souvent que nécessaire.

Une fois que tous les indicateurs sont au vert, cliquez sur le bouton "Suivant". Si vous n'arrivez pas à tous les passer au vert, faites au moins en sorte que l'installateur vous indique "Votre configuration est valide, cliquez sur suivant pour continuer !"

Configuration système

Cette page comprend un formulaire qui vous permet d'indiquer à PrestaShop où se trouve le serveur de base de données, quelle base de données il doit utiliser, ainsi que d'autres détails.

Configuration de la base de données

Remplissez tous les champs avec les informations de connexion que votre hébergeur a dû vous fournir, ainsi que le nom de la base de données que vous avez choisie ou créée pour PrestaShop, puis cliquez sur le bouton "Tester la connexion" afin de confirmer que tout est correct. Si c'est le cas, l'installateur affichera le message suivante : "La base de données a été trouvée !".

Choisissez le préfixe de vos tables. Par défaut, il s'agit "ps_", qui vous donnera des tables de PrestaShop sous la forme "ps_cart" ou "ps_wishlist" ; mais si vous avez besoin d'installer plus d'une instance de PrestaShop sur la même base de données, vous pouvez assigner un préfixe unique à chaque instance.

Type d'installation

Deux modes sont disponibles :

  • Mode basique : installe un PrestaShop vide. Il n'aura ni module, ni thème, ni produits et catégories de démonstration. Vous aurez à tout mettre en place par vous-mêmes. C'est une excellente option si vous savez ce que vous faites.
  • Mode complet : PrestaShop sera installé avec un thème, plus de 100 modules, et quelques produits et catégories de démonstration. C'est l'idéal pour les nouveaux venus, car cela vous aide à découvrir PrestaShop... et bien sûr, cela peut servir de base à votre propre boutique, après avoir retiré tous les produits et catégories de démonstration ! Dans les faits, il est fortement recommandé d'installer PrestaShop en mode complet, car de nombreuses fonctionnalités dépendent de ses nombreux modules. Sans eux, PrestaShop sera très brut de décoffrage.
Paramètres d'envoi des emails

PrestaShop utilise beaucoup les notifications par e-mail, à la fois pour le propriétaire de la boutique et pour ses clients. Ce formulaire vous permet de tester si la configuration serveur actuelle vous permet d'envoyer des courriers avec la fonction mail() de PHP. Si ce n'est pas le cas, cochez alors la case "Configurer SMTP manuellement" afin de configurer votre serveur de mail. Attention, c'est à réserver aux utilisateurs avancés.

Cliquez sur "suivante", et l'installateur commencera à remplir la base de données avec des tables et des données. Cela peut prendre quelques minutes, sur les serveurs les plus lents.

Troisième étape : configuration de la boutique

C'est ici que vous pouvez commencer à personnaliser votre boutique : donnez-lui un nom, un logo, indiquez son domaine d'activité et donnez quelques informations sur le propriétaire de la boutique (ce qui l'implique juridiquement dans certains pays).

N'utilise un signe deux-points dans le nom de votre boutique, car cela peut empêcher certaines aspects de fonctionner correctement (par exemple, l'envoie d'e-mail peut ne pas marcher).

Vous pouvez remplacer le signe deux-points par un tiret si vous souhaitez mettre deux sections dans votre titre. Par exemple, utilisez "MaBoutique – Le meilleur endroit pour faire ses courses" au lieu de "MaBoutique : Le meilleur endroit pour faire ses courses".

 

Notez que le logo apparaîtra :

  • sur toutes les pages de la boutique ;
  • dans votre back-office ;
  • dans tous les mails qui seront envoyés à vos clients ;
  • sur tous vos documents contractuels (factures, autorisations de retour produit, etc.)

Il est donc fortement recommandé de ne pas garder le logo PrestaShop par défaut, évidemment.

Vous pouvez également choisir d'utiliser PrestaShop simplement en tant que catalogue, ce qui désactivera toutes les possibilités d'achat de règlement, même si c'est temporaire. C'est extrêmement utile si vous êtes en train de mettre en place votre boutique pour la première fois, car ainsi vous évitez que des commandées soient passées tant que vous n'êtes pas prêt à laisser les visiteurs utiliser pleinement votre boutique. Vous pouvez enlever le mode catalogue par la suite, dans le sous-onglet "Préférences" > "Produits".

La page se termine avec des modules mis en avant. Vous pouvez choisir de les installer plus tard, ou pas.

Cliquez sur "Suivant" : votre boutique est en ligne !

Terminer l'installation

Vous avez bientôt terminé !

Comme vous pouvez le lire sur la dernière page du processus d'installation, il reste quelques dernières actions à réaliser avant de pouvoir se reposer.

La sécurité de votre installation peut être facilement améliorée en renommant ou renommant quelques fichiers et dossiers clés. Cela se fait par le biais de votre client FTP, directement sur le serveur.

Éléments à effacer :

  • dossier "install" ;
  • fichiers "readme" (tous les cinq) ;
  • fichier "CHANGELOG".

Élément à renommer :

  • dossier "admin" : il vous faut lui donner un nom unique, afin qu'aucun hacker ne puisse deviner où se trouvent vos fichiers d'administration. Utilisez par exemple une variation sur les thèmes suivants : "admin42", "DossierSecret" ou "xyz123" – qu'importe, tant que vous seul le connaissez.
    Notez bien le nouveau nom de votre dossier d'administration, car c'est grâce à lui que vous pourrez accéder directement à vos produits.

Félicitations ! L'installation est terminée.

Connectez-vous à votre back-office PrestaShop, et commencez à le remplir de vos produits et à configurer ses nombreux réglages afin qu'ils correspondent à vos attentes et besoins.

Enfin, pour faire en sorte de bloquer la voie aux hacks les plus courants, utilisez votre client FTP pour passer les permissions de vos fichiers et dossiers en 664, ou en 666 si votre hébergeur vous l'impose. S'il se trouve qu'avoir des permissions trop basses empêche PrestaShop de fonctionner sur votre serveur, repassez en 755.

Faites régulièrement des sauvegardes de votre base de données, idéalement sur plusieurs ordinateurs, en cas de problème lié au matériel ou à la sécurité.

Informations diverses

Gardez une version de test sous la main !

Après avoir configuré votre boutique afin qu'elle ressemble à celle dont vous rêvez, et avant d'officiellement l'ouvrir au public, nous vous recommandons fortement d'installer une version de texte locale, sur votre ordinateur, à l'aide d'un package WAMP pour Windows, MAMP pour Mac ou LAMP pour Linux. L'outil XAMPP fonctionne pour n'importe quelle de ces plates-formes. Vous pouvez également héberger cette version de test sur votre serveur, dans un dossier clairement séparé de celui de votre boutique.

Cette seconde instance vous sera utile en tant qu'environnement de pré-production, dans lequel vous pourrez tester de nombreuses modifications sans craindre d'affecter votre boutique réelle. Ainsi, si une erreur fatale survenait, votre boutique serait toujours opérationnelle.

Cette méthode n'est utile que pour modifier les fichiers de PrestaShop. Ne touchez pas à la base de données de votre instance de test.

Après avoir confirmé que votre version de test fonctionne comme elle devrait, copiez ses fichiers sur votre boutique réelle. Il vaut mieux éviter de le faire en période de pic de visites, et en ayant fait en sorte de désactiver temporairement la boutique, depuis l'interface d'administration de PrestaShop.

Vérifier la présence de la bibliothèque GD

La bibliothèque GD devrait être installée par défaut sur une installation standard de PHP, mais si ce n'est pas le cas, les instructions de base pour le faire sur Windows sont :

  1. Ouvrez le fichier php.ini, qui se trouve à la racine du dossier de PHP ;
  2. Dé-commenter la ligne extension=php_gd2.dll (environ à la moitié du fichier, au milieu d'une longue liste d'extension) en effaçant le caractère ";" au début de la ligne ;
  3. Relancez PHP

Si vous n'avez pas accès au fichier php.ini (ce qui est souvent le cas chez les hébergeurs mutualisés), contactez votre hébergeur pour lui exposer vos besoins.

Activer PHP 5

Les serveurs dédiés et mutualisés proposent souvent à la fois PHP 4 et PHP 5, mais PHP 4 est la version activée par défaut.

Pour installer PrestaShop, PHP 5 doit être activé. Si vous tentez de lancer PrestaShop avec PHP 4, vous recevrez de nombreuses erreurs, notamment celle-ci :

Parse error: parse error, unexpected T_STATIC, expecting T_OLD_FUNCTION or T_FUNCTION or T_VAR or '}' in [php file] on line X.

N'hésitez pas à envoyer un rapport de bug indiquant les méthodes pour activer PHP 5 sur votre propre hébergement, via la Forge de PrestaShop (vous aurez besoin de créer un compte). Nous les ajouterons à ce guide.

Important

Si la méthode suggérée pour activer PHP 5 nécessite d'ajouter des règles spécifiques à votre fichier .htaccess, ne les ajoutez pas directement au fichier lui-même !

La seule manière propre de personnaliser le fichier .htaccess de votre installation de PrestaShop consiste à utiliser le sous-onglet "Générateurs", présent dans l'onglet "Outils", et de copier/coller vos lignes de configuration dans le champ de texte "Configuration spécifique". Ce faisant, vous vous assurez que PrestaShop ne réécrira jamais sur votre fichier .htaccess, et ne perdrez donc pas ces lignes importantes.

Voici la liste des procédures qui ont été portées à notre connaissance :

1&1

Ajouter cette ligne au champ "Configuration spécifique", dans le sous-onglet Outils > Générateurs :

AddType x-mapp-php5 .php

Pour la réécriture d'URL, ajoutez ces lignes :

Options +FollowSymLinks
RewriteEngine On
RewriteBase /
Free.fr

Ajouter cette ligne au champ "Configuration spécifique", dans le sous-onglet Outils > Générateurs :

php 1
OVH

Ajouter cette ligne au champ "Configuration spécifique", dans le sous-onglet Outils > Générateurs :

SetEnv PHP_VER 5

Pour désactiver les variables globales :

SetEnv REGISTER_GLOBALS 0
GoDaddy

Pour voir votre version de PHP :

  1. Connectez-vous à votre Account Manager ;
  2. Dans la section Products, cliquez sur Web Hosting ;
  3. Cliquez sur Launch à côté du compte que vous voulez utiliser.

Dans la section Server, la version PHP s'affiche alors.

Pour changer votre version de PHP :

  1. Depuis le menu Content, sélectionnez Programming Languages ;
  2. Sélectionnez la version de PHP que vous voulez utiliser, puis cliquer sur Continuer ;
  3. Cliquez sur Update.

Les modifications peuvent mettre jusqu'à 24h à s'appliquer.

Hébergement mutualisé Lunarpages
  1. Accédez à cPanel. Il devrait se trouver à l'adresse http://www.(votre_domaine).(com/net/org/etc)/cpanel ;
  2. Saisissez les codes d'accès à votre compte ;
  3. Une nouvelle page apparaît. Allez en bas de la liste d'icônes de la page, et cliquez sur "Enable/Disable PHP 5" ;
  4. Une nouvelle page apparaît. Cliquez sur "Add PHP 5 To Your Account!".

Votre demande de changement de langage a été envoyée. Veuillez patienter 24h pour que le changement prenne effet.

Mettre à jour PrestaShop

Nous avons un guide dédié pour cela : Mettre à jour PrestaShop.

Désinstaller PrestaShop

Il est très facile de désinstaller PrestaShop :

  1. Effacez le dossier /prestashop (ou le nom que vous lui avez donné lors de l'installation, si vous l'avez renommé) du dossier principale de votre serveur web (généralement, /www).
  2. Effacez la base de données de PrestaShop, à l'aide de phpMyAdmin.

Vous perdrez toutes les informations relatives à vos clients, vos commandes, vos factures, vos produits, vos réglages, etc.

  • No labels